Accueil » LUTTE CONTRE L’INSECURITE ALIMENTAIRE DANS LE NORD-OUEST ET LE SUD-OUEST : L’UNION EUROPEENNE DEBLOQUE 2,771 MILLIARDS DE FCFA

LUTTE CONTRE L’INSECURITE ALIMENTAIRE DANS LE NORD-OUEST ET LE SUD-OUEST : L’UNION EUROPEENNE DEBLOQUE 2,771 MILLIARDS DE FCFA

Par La Rédaction
0 commentaire 108 vues

Ces deux régions représentent avec l’Extrême-Nord, plus de 60% de la population en situation d’insécurité alimentaire aiguë entre octobre et décembre 2022 selon le « Cadre harmonisé d’identification des zones à risques et des populations en insécurité alimentaire et nutritionnelle», récemment présenté par le ministre de l’Agriculture et du développement rural(Minader), Gabriel Mbairobe.

L’Union Européenne vient de débloquer la somme de 4,225 millions d’euros soit 2,771 milliards de FCFA en faveur des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest en proie à une crise sécuritaire depuis six ans. Cette contribution faite par le biais de la protection civile de l’UE et Département des opérations d’aide humanitaire (Echo) vise à renforcer la réponse du Programme alimentaire mondial(PAM) « aux besoins alimentaires d’urgence de 598 000 personnes et communautés d’accueil», apprend-t-on par voie de communiqué rendu public ce 30 décembre 2022 par cet organisme des Nations unies en charge de l’alimentation. Cet apport de l’Union européenne, partenaire du PAM, intervient trois semaines après la présentation des résultats de second « Cadre harmonisé d’identification des zones à risques et des populations en insécurité alimentaire et nutritionnelle». Le document dévoilé par le ministre de l’Agriculture et du développement rural

Gabriel Mbairobe révèle que 1 051 000 personnes étaient en insécurité alimentaire sévère entre octobre et décembre contre 2022 978 000 personnes entre juin et août 2022. Les 60% des populations les plus touchées par ce fléau étant localisées dans les trois régions en crise avec notamment, 7 départements affectés dans le Nord-Ouest, 5 départements dans le Sud-Ouest et 4 à l’Extrême-Nord. Des chiffres qui pourraient rebondir si rien n’est fait, au regard de l’inflation qui s’aggrave en raison de la crise russoukrainienne. « Le PAM doit accroître son aide concernant l’augmentation des besoins alimentaires dans ces régions où l’on dénombre 1,1 million de personnes en situation d’insécurité alimentaire », a déclaré Wanja Kaaria, représentante du PAM et directrice pays pour le Cameroun

 

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Articles Similaires

Lancer le chat
1
Besoin d'informations ?
Hello
Puis-je vous aider ?